Africa News & Entertainment: Education - Movies - Music ...

Duudle!
        Africa

Log in | Create an account  |  Help  |    EN      
Home G?opolitique contemporaine   Africa
Comment libérer l'Afrique de la domination: par l'action ou par les larmes?
J'invite tous les Panafricanistes à s'armer pour une lutte de longue haleine, une lutte de libération, une mission sacrée! Ce faisant, je suis conscient des nombreux efforts déjà existant. Mais cela ne justifie que davantage à mes yeux la nécessité vitale d'unir les efforts, car cela est bien connu, divisés comme nous sommes, nous resterons faibles et des proies faciles!


June 12, 2011

C'est en réponse au message posté par PECKY PENE ce 11 juin 2011 sur le forum de l'ADI (African Development Initiative - voir notre site: www.a-d-i.info) que je m'autorise la présente exhortation. Le message de PECKY PENE se rapporte à cette interview d'Hilary Clinton: http://news.yahoo.com/s/nm/20110611/pl_nm/us_clinton_africa

J'en appelle instamment à la création du PREDICA: Parti Révolutionnaire de la Diaspora pour le Changement en Afrique, pour mettre un terme à la domination du continent et à des humiliations aussi insupportables que celles qui transparaissent dans l'interview d'Hilary Clinton, tout en jetant les bases sûres d'un réel épanouissement de l'Africain(e). Les mille et une associations africaines aux quatre coins de l'Occident doivent s'unir dans une “All African Conference” pour taire leurs rivalités, unir leurs efforts et convertir leurs actions vers le seul combat digne d'intérêt en notre temps: le combat politique!

Inquiet des percées chinoises en Afrique, les États-Unis et les autres pays occidentaux essaient de séduire en présentant ce dangereux concurrent dans le dépeçage de l'Afrique, comme le mal radical. Ce faisant, notez l'arrogance et le paternalisme de leurs discours: l'Afrique y apparaît toujours comme une de leurs possessions dans laquelle ils ne voudraient pas voir des intrus changer les règles du jeu. Ceux qui sont responsables des pires maux sur la planète se présentent comme la vitrine de tous les biens! Ce n'est que la moindre des cocasses ironies dont nous somme gavés au fil des jours!
Et nous, notre silence, notre inaction est interprétée par nos ennemis comme de l'impuissance, l'incapacité ou la résignation.

Lorsque Chine, les USA et leurs pairs se retrouvent au G8, G20 ou au Conseil d'(In)Sécurité de l'Organisation des Nations (Dés)Unies, quel discours pensez-vous qu'ils tiennent sur l'Afrique? Sûrement le même que tinrent les nations colonisatrices à la Conférence de Berlin il y a un peu plus de 200 ans. Mais quand ils sont face à nous, chacun rivalise d'imagination pour nous montrer combien il nous aime, combien notre bien lui tient à coeur, etc etc, amen.

Mais, curieuse amitié, la seule voie qu'ils ne nous permettraient pas de suivre, est la nôtre même. Lorsque les loups signent entre-eux un pacte de non agression, eh bien, le sort des agneaux est déjà scellé. A moins que les agneaux ne se rendent compte de leur force, celle de l'union et de l'action déterminée qui terrifie toute force adverse. Tant il est vrai qu'un loup qui rencontre un agneau qui a le front de faire face, bat d'abord en retraite! Les prédateurs sont comme les éléments déchaînés de la nature: ils ne font le plus de ravages que là où il n'y a eu aucune prévision contre leurs effets, là où ils rencontrent le moins de résistance.

La Diaspora et tous les Africain(e)s doivent réagir avec éclat en posant un acte décisif, historique. Une des raisons majeures qui militent pour la création par la Diaspora d'un parti politique révolutionnaire est l'inefficacité manifeste des structures existantes dans nos pays, leur extrême extraversion, et surtout le fait qu'elles fonctionnent comme des réservoirs où l'Occident peut à loisir puiser des suppôts et des hommes de paille.
L'autre raison importante est que les membres de la Diaspora africaine partagent en commun une même volonté fondée sur une prise de conscience cruciale: conscience douloureuse de l'incroyable faiblesse de nos États dans un contexte international historiquement dominé par un rapport de forces en défaveur du continent africain, d'où la nécessité impérieuse d'arracher notre indépendance vis-à-vis de l'extérieur et notre souveraineté politique totale, à l'instar des pays asiatiques et de beaucoup de pays d'Amérique du sud anciennement dominés comme nous. Seule l'accession au pouvoir de nationalistes révolutionnaires peut rendre possible un telle indépendance et une telle souveraineté, mettant définitivement fin aux tragédies comme celles de la Côte d'Ivoire et de la Libye.

De même, un parti politique aura la vertu de canaliser nos actions sous les auspices d'une idéologie consentie et de fédérer les efforts vers l'action militante et concrète sur le terrain purement politique, au lieu de cette dispersion d'énergies aux quatre vents, qui nous fait étrangement ressembler aux perroquets babillards de Césaire.

Dans le même ordre d'idées, le parti politique en tant que personne morale pourra se doter d'organes spécifiques consacrés aux objectifs précisément définis par ses membres. Il pourra permettre ainsi une lisibilité et une transparence des actions, et garantir l'efficacité et l'effectivité.

Je nourris un préjugé défavorable à l'égard des partis et leaders politiques existant sur le continent, dont la plupart, à quelques exceptions près, étant de la vieille école, sont nourris de réflexes opportunistes, recherchant sans cesse la reconnaissance internationale avant celle des Africains, et toujours prêts à toutes les compromissions, là où même les compromis ne sont nullement acceptables. Bref, rien de révolutionnaire!

Je sais que ce mot fait trembler! Mais ne nous y méprenons pas, l'Afrique est en retard de cent révolutions! La révolution présentée comme une déferlante anarchique jonchant les rues de cadavres et de chaos est une pure et simple caricature. Tout proche de nous dans le temps, Thomas Sankara a montré à quoi la révolution peut ressembler. Hugo Chavez le montre aussi de nos jours.


Mais comment s'y prendre? Comment libérer l'Afrique de l'extérieur? D'où nous viendront les moyens pour que nous ne soyions pas facilement stipendiés par les forces ennemies sans cesse en éveil et travaillant sans relâche à notre perte?

Sur les deux premiers points, il est évident que le reproche le plus récurrent fait à la Diaspora est celui de son éloignement du terrain des opérations. Un autre reproche, non moins tenace, et qui est corollaire au premier, consiste à dire que cette Diaspora est coupée des réalités locales. Sur le deuxième point, il y a en effet difficulté à imaginer qu'un financement indépendant soit possible, ce qui ne veut pas dire que ce ne soit pas faisable.

Dans une petite contribution qui va paraître en octobre-novembre prochain dans la revue scientifique

(www.africa-and-science.com) de l'ADI, je m'efforce d'exposer avec force mes convictions tout en indiquant les moyens par lesquels il me semble que notre génération peut bouleverser durablement et de manière décisive le cours de notre histoire actuelle.

J'invite tous les Panafricanistes à s'armer pour une lutte de longue haleine, une lutte de libération, une mission sacrée! Ce faisant, je suis conscient des nombreux efforts déjà existant. Mais cela ne justifie que davantage à mes yeux la nécessité vitale d'unir les efforts, car cela est bien connu, divisés comme nous sommes, nous resterons faibles et des proies faciles!

Sachant ce que nous savons, ce serait un délit d'initié de nous en tenir à d'impuissants constats ou à la pleurniche! Les générations futures ne nous le pardonneraient pas! Et nous ne pourront pas regarder nos propres enfants en face lorque, apprenant ce qui se passe, ils nous assiègeront de leurs questions pressantes!!!

 

Il faut agir, ici et maintenant!!!


B. Tchucham

        
Tags - Articles related

 0 commentaire

Déposez votre commentaire : Connectez-vous ici pour laisser un commentaire.






Commentaires | Podium de discussion


PEGASE (Pegasus) (2011)
Morocco

Africa United (2010)
South Africa

TGV Express to Conakry (1997)
Senegal

  Recent Articles


   Tous les articles - All articles


 Cinéma Afrique
  Nollywood   -   Nigerian movies   

 Actualités en vidéo
  Watch - Voir




Africa News & Entertainment, Education , Movies , Music ...