Africa News & Entertainment: Education - Movies - Music ...

Duudle!
        Africa

Log in | Create an account  |  Help  |    EN      
Home Africa News   Africa
France : La Françafrique, cette machine à laver le sale fric des dictateurs africains
Omar Bongo aurait financé des partis français, selon WikiLeaks.
Nicolas Sarkozy financé par Omar Bongo?
«Le Monde» n'a pas publié le câble sur Bongo et les politiques français. DANS LES CARNETS DE WIKILEAKS. Le quotidien estime que les allégations sur les détournements de fonds d'Omar Bongo n'étaient pas suffisamment vérifiées.

February 26, 2011




Lorsqu'El Païs a diffusé le mémo diplomatique expliquant qu'Omar Bongo aurait détourné 30 millions d'euros, notamment pour financer Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, de nombreux journalistes et lecteurs se sont posés la même question: pourquoi n'est-ce pas Le Monde qui a révélé cette information?

En effet, le quotidien français a eu un accès privilégié à l'ensemble des documents comme The New York Times aux Etats-Unis, The Guardian au Royaume-Uni, Der Spiegel en Allemagne et El Pais en Espagne. Les journaux ont ensuite sélectionné les câbles comme ils le voulaient.

Cette information sur Omar Bongo, potentiellement importante pour la France, aurait, en première apparence, dû intéresser Le Monde plus qu'El Païs. Mais le journal français, comme il l'a expliqué dans un article publié sur son site Internet, n'a pas choisi de parler de ce câble, même s'il l'avait bien «repéré».

Ainsi pour Olivier Biffaud, l'un des rédacteurs en chef, «l'équipe des journalistes du Monde qui a travaillé sur ces télégrammes avait "repéré'" un câble datant de juillet 2009 signé par l'ambassadrice américaine à Libreville, au Gabon, sur des détournements de fonds opérés au détriment de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC). Ces détournements, disait le télégramme, avaient profité à des "dirigeants gabonais" et "une partie de l'argent à des partis politiques français".»

«Il avait alors été décidé par Le Monde de ne pas retenir, à ce stade, ce télégramme, en raison non pas de son manque de crédibilité mais de son absence de source authentifiée». Et d'expliquer que l'ambassadrice prenait elle-même ces informations avec des pincettes: «Cette ambassade n'est pas en mesure de vérifier la véracité de l'accusation selon laquelle des hommes politiques français ont bénéficié du détournement de fond».
              
Tags - Articles related
Francafrique
 0 commentaire

Déposez votre commentaire : Connectez-vous ici pour laisser un commentaire.






Commentaires | Podium de discussion


  Recent Articles


   Tous les articles - All articles


 Cinéma Afrique
  Nollywood   -   Nigerian movies   

 Actualités en vidéo
  Watch - Voir




Africa News & Entertainment, Education , Movies , Music ...