Ciné Afrique
Log in | Create an account  |  Help  |    EN      
Film de:
Film
Categorie:

   Duudle Home         Add a movie         All movies          Nollywood          Movies News
Close X

Duudle! African Movies

   Please log in to add and promote your movie for free.
   Contact us here 


Close X

Register to add movies

Your pseudonym :*
your E-Mail:*
Choose a Password:*
Confirmez your Password:*

Close X

Duudle Connection
E-mail:
Password:

I don’t remember my password

Créate an account
Cinéma africain, Filme, African movies, ...
  Movies


TEZA

Photo
(2008)
Category: All movies

Country/Pays: Ethiopia

Directed by Haile Gerima
Ethiopia, Germany, 2008, 140 min.
Reference: http://www.tezathemovie.com/

Description

English

The film tells the moving story of an idealistic young Ethiopian doctor, Anberber, who upon returning home after medical training in Germany finds the country in the grips of the brutal regime of Mengistu Haile Mariam. Seeking solace from the center of violence, Anberber flees to the countryside village of his childhood but finds no shelter there either. Unable to find the land of liberty and progress for which he dreamed while away, he is forced to come to terms with his own displacement and powerlessness as he witnesses the dissolution of humanity and social values in his homeland. Winner of the Grand Prize at FESPACO 2009 in Ouagadougou, Burkina Faso, Africa’s largest and longest-running Pan-African film festival. In Amharic, German and English with English subtitles.

Francais

La trame du film est a priori très simple et raconte l’histoire d’un jeune éthiopien, Anberber, parti en Allemagne de l’Est, à Cologne, dans les années 1970. En chemin, il rencontre une jeune femme africaine avec qui il partage sa vie, découvre le militantisme politique et débat des idéaux marxistes avec ses amis éthiopiens et leur femme allemande. Devenu un brillant médecin-chercheur, Anberber souhaite, selon ce que Gérima décrit comme une « mythologie » de l’immigration, revenir en Ethiopie pour éradiquer toute forme de maladie et sauver des vies dans son village.

Teza inscrit cette histoire d’un migrant ordinaire dans l’Histoire de son pays, l’Ethiopie. Rappelons ici brièvement cette histoire, car Gérima n’en fait pas seulement une toile de fond anecdotique mais en brosse un vrai tableau. En 1924, l’Ethiopie est le premier pays africain à entrer dans la Société des Nations. En 1926, Haïlé Sélassié 1er devient le 256ème et dernier Négus du pays qui mènera entre 1936 et 1941 la résistance face aux fascistes italiens de Mussolini.

Si Sélassié a tenté de moderniser le pays, il a surtout dû faire face aux conflits frontaliers avec l’Erythrée et la Somalie qui luttaient pour leur indépendance. Le 12 septembre 1974, une junte militaire (Derg) renverse ce régime théocratique et féodal contesté depuis des décennies. L’un des acteurs majeurs de ce coup d’Etat, le colonel Haïlé Mariam Mengitsu, participe à la fondation d’un nouvel Etat socialiste.

Les réformes socio-économiques et les nationalisations se heurtent rapidement aux contestations des années 1980 : étudiants dans la rue pour réclamer une meilleure répartition des terres et de meilleures conditions d’études, universitaires et professeurs en grève, conducteurs de taxis réclamant la fin de la hausse du pétrole, syndicats menant une grève générale pour une revalorisation des salaires et des retraites, publications clandestines qui se propagent, etc. En 1987, le pouvoir tente de se transformer et le nouveau Parti des Travailleurs Ethiopiens (PET) fonde la République démocratique d’Ethiopie.

Anberber et son ami Tesfaye de retour en Ethiopie après leurs études en Allemagne

L’opposition, menée par des organes politiques comme le PRPE et le MEISON, se fissure, en proie à des rivalités présentées comme ethniques mais qui tournent principalement autour de la définition du socialisme et du marxisme-léninisme. Mengitsu réprime sévèrement toutes ces revendications et l’on parle de près de 80 000 morts rien qu’entre 1978 et 1980. Il est vrai que le régime militaire de Mengitsu est généralement connu pour les arrestations d’étudiants, les viols et les assassinats politiques qu’il a commis. A cette « terreur rouge » il faut ajouter la famine qui a frappé le nord du pays et la « villagisation » imposée en 1980. Ce n’est qu’en 1991 que Mengitsu, fragilisé, fuit et trouve l’asile politique auprès de Robert Mugabe.

Face à l’évolution politique de son pays et porté par un espoir d’idéal révolutionnaire, Anberber décide de rentrer à Addis-Abéba dans les années 1980 pour rejoindre son ami Tesfaye, médecin lui aussi, rentré quelques années plus tôt en Ethiopie et ayant laissé derrière lui femme et enfant. Malgré les espoirs représentés par la chute du Négus, Anberber se heurte rapidement au régime autoritaire de Mengitsu. Menacé par le pouvoir, il retourne finalement en Allemagne avant de revenir définitivement à Minzero, son village natal, dans les années 1990 .


Trailer





Back

Latest movies
Photo
PEGASE (Pegasus) (2011)
Morocco
Photo
Africa United (2010)
South Africa
Photo
Black Hands ?Trial of the Arsonist Slave (2010)
World
Photo
The Yacoubian Building (2006)
Egypt

 Articles Récents


Share - partager - Seite empfehlen


Duudle! Music Africa

Cinéma Afrique  -   Nollywood         Watch nigerian movies

Africa News & Entertainment, Education , Movies , Music ...